Jacques Auxiette

11 décembre 2015
par Jacques Auxiette
0 Commentaires

Pour les Pays de la Loire, dimanche, votons Christophe Clergeau

Avant le vote de dimanche, je souhaite vous adresser ce message pour vous parler des Pays de la Loire, une région que j’aime et à laquelle je me suis consacré à 100% durant ces presque 12 dernières années.

La campagne électorale se termine. Je ne comprends pas que le candidat de la droite dure dénigre sans cesse notre région. A l’écouter, elle serait en déclin et s’effondrerait dans tous les domaines. Dans quelle région vit-il ? Les Pays de la Loire sont au contraire une des régions les plus dynamiques et attractives de France, une région dans laquelle on créé des emplois et on ouvre des usines , une région en pointe sur la qualité de vie.

Ce bilan n’est pas celui du Conseil régional seul. C’est celui des salariés, des entrepreneurs,  des responsables associatifs, des fonctionnaires, des artistes, des sportifs, de tous ceux qui font les Pays de la Loire. La Région a su faire travailler tout le monde ensemble et être aux côtés de ceux qui ont des projets.

Dimanche, seule la liste conduite par Christophe Clergeau peut poursuivre ce travail et l’amplifier. Christophe a une vision pour notre région. Il a ses valeurs d’humanisme et de faire-ensemble chevillées au corps et il se consacrera à 100% à notre territoire. Je lui fais pleinement confiance.

Ne laissons pas la droite détruire ce que nous avons construit. D’ici dimanche, parlez autour de vous. Expliquez pourquoi il faut aller voter pour la liste du rassemblement de la gauche et des écologistes. Nous pouvons gagner.

Chaque voix compte. Je compte sur vous.

4 décembre 2015
par Jacques Auxiette
0 Commentaires

Le 6 décembre, je vote Christophe Clergeau

Cela n’étonnera sans doute personne, mais je veux redire toute mon admiration et surtout ma confiance à Christophe Clergeau qui conduit la liste « Tous unis pour les Pays de la Loire »qui poursuivra et amplifiera l’action de la gauche et des écologistes en Pays de la Loire !

Depuis 11 ans, j’ai l’honneur de servir notre territoire et ses habitants. Je suis fier de notre bilan qui a su démontrer l’utilité du conseil régional et qui est largement plébiscité par les habitants et les acteurs de la région.

Notre bilan vous le connaissez, c’est aussi le vôtre : 1ere région pour la qualité de vie, 1ere région industrielle pour la construction navale et le nautisme, 2eme région agroalimentaire et 2e région aéronautique, second taux de chômage le plus bas de France, 2e région en nombre de réserves naturelles. Mais ce qu’une majorité à fait, une autre peut le défaire !

Je sais, aussi, à quel point les attentes de nos concitoyens sont fortes et les enjeux importants pour préparer l’avenir de notre territoire. Pour cela, les Pays de la Loire méritent un Président à 100 %, une équipe dynamique et compétente et un projet adapté à notre réalité.

Christophe Clergeau et ses colistiers représentent cet avenir et cette ambition : gratuité des transports scolaires, 50 nouvelles maisons de santé, 1 000 projets locaux, construction de 5 nouveaux lycées, transition écologique et énergétique, bataille pour l’emploi, carte de transports unique… autant d’idées et d’engagements qui portent haut des valeurs de notre région : la solidarité et l’innovation !

Je veux, une nouvelle fois, dénoncer les mensonges et la démagogie de la droite régionale qui a pris les accents de la droite dure pour tenter de prendre sa revanche sur nos victoires de 2004 et 2010, quitte, pour cela, à tomber dans le populisme. Ce ne sera jamais ma conception de la politique.

Ne renonçons jamais ! Malgré les temps troublés et le désespoir de trop nombreux concitoyens, malgré la poussée d’idées extrémistes et de repli sur soi, nous avons, ici, en Pays de la Loire, la force de dépasser ces écueils pour construire une Région toujours plus unie.

Je sais que c’est la seule ambition de Christophe. Ni plan de carrière, ni projet ministériel, sa seule ambition, et c’est une noble tâche, est d’être votre Président de Région, d’être notre Président.

Je le soutiens totalement et je compte sur votre mobilisation, dès le premier tour ! La victoire est possible, elle ne dépend plus que de chacun d’entre nous.

3 décembre 2015
par Jacques Auxiette
0 Commentaires

Les attaques de Bruno Retailleau contre le personnel de la Région ne sont pas acceptables !

Les campagnes électorales n’autorisent pas tout !  Je constate que Bruno Retailleau a dépassé les limites de la décence lors du débat organisé par France 3 en mettant en cause, après diverses déclarations déjà polémiques, la probité des agents du service public régional. Cette attitude n’honore pas le chef de groupe d’un parti qui s’appelle les Républicains.

L’administration régionale est une administration jeune, efficace et moderne, reconnue pour sa qualité et sa performance. Ses agents sont reconnus pour leur forte implication et leur professionnalisme.

La première attaque du candidat de la droite dure porte sur le nombre de fonctionnaires. Elle est totalement infondée : la Région des Pays de la Loire est la Région de France qui a le plus faible nombre de fonctionnaires par habitant ! Obnubilé par sa volonté de diviser et de dresser les uns contre les autres, en l’occurrence les salariés du privé contre les fonctionnaires, Bruno Retailleau n’hésite donc pas à distiller des contre-vérités manifestes. Selon une méthode chère au Sarkozy de la grande époque Buisson, il alimente ainsi les fantasmes qui pourraient, croit-il, lui apporter des voix. Je crains qu’en vérité il ne fasse le lit que du Front national.

Mais après leur nombre, Bruno Retailleau s’attaque désormais, à l’honnêteté et à la probité des fonctionnaires. Il les suppose recrutés en fonction de « leur carte politique » et non pas de leur compétence. Je rappelle à Bruno Retailleau que l’immense majorité des fonctionnaires sont recrutés sur concours …

Je demeure l’employeur des 3000 agents régionaux jusqu’au 18 décembre prochain. Et je veux dire combien je suis consterné par ces mises en cause tout à fait inhabituelles, sauf de la part de l’extrême droite !

Je veux redire toute ma confiance à cette administration régionale, tous mes remerciements pour avoir mené avec ambition, neutralité républicaine et dévouement les politiques qui ont permis aux habitants de mieux vivre dans notre Région.

27 octobre 2015
par Jacques Auxiette
0 Commentaires

Point d’étape sur la coopération régionale avec la province de Gafsa en Tunisie

Je viens de passer quelques jours en Tunisie pour faire le point sur la coopération entre notre Région et la province de Gafsa, dans le Sud-Ouest tunisien. J’ai engagé cette coopération au lendemain de la révolution tunisienne pour encourager la vie démocratique de ce pays. Je me réjouis, d’ailleurs, de la reconnaissance que vient de recevoir le Dialogue National tunisien avec le prix Nobel de la paix. C’est un prix très emblématique et qui encourage les organisations politiques tunisiennes à poursuivre leurs efforts pour que cette transition se poursuive, malgré les menaces qui planent d’attentats terroristes, et aboutisse.

Ce très bref déplacement m’a permis de rencontrer les députés qui représentent les Tunisiens qui vivent en France. Je suis persuadé de l’importance pour la diaspora tunisienne, en France mais notamment dans notre Région, de rester mobilisée auprès de leur pays d’origine pour inventer l’avenir de ce pays. Ici, en Pays de la Loire, de nombreux Tunisiens sont originaires de deux villes Mahrès et Redeyef. J’ai pu constater, à plusieurs reprises, leur engagement au côté de leurs villes d’origine, par exemple, pour la mobilisation autour de l’hôpital de Redeyef.

À Tunis, j’ai pu rencontrer, également, l’organisme qui prépare les prochaines élections locales. Ce sera un tournant dans ce processus démocratique et je suis heureux de les accueillir, en décembre prochain, pour qu’ils puissent observer nos élections régionales.

J’ai également fait la connaissance du nouveau gouverneur de Gafsa, récemment nommé et qui m’a confirmé son intérêt pour les actions que nous portons ensemble et qui sont représentées sur place par notre « correspondante ligérienne » Eliza Monsonis qui assure le lien entre nos deux pays depuis quelques mois.

Des rencontres à Gafsa autour de l’université et de la plateforme Initiative qui met en œuvre des micro-crédits pour les créateurs d’entreprise m’ont permis de constater la belle vivacité et l’énergie des porteurs de projets, même si le contexte international est complexe.

Je reste persuadé de l’importance pour les collectivités locales de mener à bien des projets de coopération internationale. Ce sont des projets qui unissent toujours plus les peuples, qui permettent compréhension, développement de la paix et de la tolérance.

14 octobre 2015
par Jacques Auxiette
0 Commentaires

Mensonges et amalgames n’ont jamais fait une politique

Suite à la conférence de presse de Bruno Retailleau sur la politique financière de la Région, je tiens à dénoncer ses nombreux mensonges et amalgames. 

Les éléments évoqués par le candidat du parti Les Républicains sur la gestion régionale sont pour certains une totale désinformation, pour d’autres l’aveu d’une très mauvaise connaissance de la situation régionale. Dans les deux cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que l’on peut s’inquiéter du manque de sérieux ou d’honnêteté, de celui qui souhaite, demain présider aux destinées de notre territoire. Le peu de temps que passe ce candidat en Pays de la Loire doit, sans doute, expliquer cette situation…

Je note, par ailleurs, la méthode de Monsieur Retailleau, il dévoile sa stratégie financière avant de parler de son programme : « comme les communes qui ont basculé à droite aux dernières municipales, on préfère parler « intendance » avant de parler projet ou ambition. Ce n’est pas ma conception de la politique !

Dégraisser le mammouth

En tant que « patron » de l’administration régionale, je ne peux laisser ainsi traiter les fonctionnaires régionaux de façon si méprisante. C’est pourtant un dogme de cette famille politique d’opposer les salariés du public et du privé, comme d’opposer les jeunes et les plus anciens ou les villes et les campagnes. Pour ma part, j’ai toujours considéré que le service public rimait avec efficacité et qualité.

L’acharnement, c’était déjà le cas en 2010, contre les espaces régionaux ou les représentations de la Région à l’étranger, démontre leur incroyable décalage avec la réalité de l’action régionale !

Les espaces régionaux sont des lieux de vie et de proximité des projets régionaux : contrats de territoires pour les élus locaux, suivi de la formation professionnelle pour les organismes, gestion des personnels dans les lycées, pilotage des travaux d’entretien des lycées, animation du réseau départemental des développeurs économiques…

Et pourtant, même avec ces projets, la Région garde le nombre le plus faible de fonctionnaires régionaux par habitant : 0,88 pour 1000 habitants alors que la moyenne nationale est de 1,21 !

De la même manière, les attaques répétées contre l’agence de développement économique sont totalement contradictoires avec ses incantations à soutenir davantage le monde de l’entreprise. Alors même que des élus de la minorité siègent dans les instances de celle-ci, ils ignorent son bilan et son efficacité.

Fiscalité, dette et économies :

Le candidat de la droite annonce vouloir diminuer de 40 à 50 millions d’euros par an le fonctionnement de la Région. Il ne dit pas, ou très peu, comment il compte faire ! Il faut savoir que depuis 2011, avec une gestion rigoureuse et sans renoncer à nos choix politiques, plus de 61 millions d’euros d’économies ont déjà été réalisées pour pallier les baisses de dotations de l’Etat. Les annonces de Bruno Retailleau manquent de clarté : quelles sont les politiques publiques auxquelles il renoncerait ? La fin de la gratuité des manuels scolaires ou des formations d’aides-soignants ? Du pack 15-30 ? Des aides à la transition énergétique ? Il y a derrière cette annonce des décisions qui sont dissimulées et que les citoyens doivent connaître clairement pour faire leur choix.

Quant aux questions de dette et de fiscalité, la Région garde le cap et est saluée pour cela par la chambre régionale des comptes et l’agence Standard & Poor’s. Nous n’avons pas de leçons à recevoir de ceux qui gèrent des villes ou des départements où la dette progresse sans cesse et où la fiscalité grimpe chaque année.

Fiers de notre bilan

Ces onze années auront été un moment fort pour la Région des Pays de la Loire. Nous aurons été, je le crois, utiles pour les ligériens, même s’il est sans doute toujours possible de faire mieux. Nous avons su réveiller une collectivité où il ne se passait pas grand-chose et où les investissements pour préparer l’avenir stagnaient. Le seul objectif de la droite, aujourd’hui, est de « reprendre sa Région », sans but précis, sans projet d’avenir et en répétant sans cesse les mêmes arguments fallacieux ou très éloignés de la réalité et pour seul projet démolir ce qui marche bien.

Face à cette droite sans ambition, Christophe Clergeau se bat lui pour notre Région ! Pour l’avenir de tous les jeunes, pour l’emploi, pour une meilleure qualité de vie à tous les âges… Voilà l’enjeu, voilà ce que doit être notre ambition, voilà ce que je partage pleinement avec lui.